Qu'est ce que le Développement Durable ?

Avant de définir ce qu’est le Développement Durable (D.D.) il est important de s’intéresser à l’origine même de ce terme.
Rassurer-vous, vous échapperez à un cours linguistique aussi barbant qu’inutile. Intéressons-nous de préférence à son évolution et son origine politique.
A l’origine les politiques internationales, parlaient de « Sustainable Development », que l’on pourrait traduire par « Développement Soutenable ». Ce terme fait sa première apparition dans le rapport de Gro Harlem BRUNDTLAND le 20 mars 1987. Face à une certaine contestation sémantique, il a été proposé l’utilisation du mot « Durable » (en France uniquement) afin d’insister sur la notion de durabilité.
Effectivement, cette notion implique d’elle-même de définir des besoins en cohérence avec la notion de finitude et de taux de renouvellement des ressources globales sur le long terme. A contrario elle permet d’éviter d’appesantir le développement par une certaine fatalité qu’il faudrait limiter rendant le développement aux frontières du pénible pour chacun et pour la planète. Ainsi, le remplacement de mot permet la modification de la perception et de l’attente que chacun pourrait avoir et l’inscrit dans la durée, la continuité. Il le rend ainsi plus intelligible.
Nous venons de toucher un point sensible, la notion de finitude des ressources et des biens. En résulte la définition suivante faite par Gro Harlem BRUNDTLAND :
« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.
Attention !!! Il ne faut pas assimiler développement durable à protection de l’environnement, bien que cela soit tentant au regard de l’image qu’il lui est donné dans les médias.
Par conséquent, j’insiste sur la définition ci-dessus qui ne s’attarde pas sur l’environnement, mais plutôt sur notre organisation sociale et nos besoins essentiels. Ces derniers impliquent une dimension ou une organisation économique plus en adéquation avec les besoins de chacun. Elle vise à prendre du recul quant à nos modes de consommations et de productions, et ce quels qu’ils soient. On parlera de comportement responsable amoindrissant l’impact de notre développement sur l’environnement.
Pour faire simple, le Développement Durable correspond à :
Nous retiendrons que le Développement Durable s’organise autour de trois « piliers » :
-          Economique
-          Social
-          Environnemental

Toutefois, il ne faut pas le considérer comme un équilibre à atteindre mais vraiment comme une manière de réfléchir sur « comment puis-je traiter de façon systématique ces trois piliers sans en léser un seul » et tendre vers cet objectif. C’est pourquoi, le Développement Durable implique une transformation progressive de la société, des mentalités et aussi du modèle économique actuel. Il ne se limite pas à notre Nation, mais à tous les peuples, si tant est que leur développement économique le leur permette. Ce n’est pas pour autant qu’il faille l’en exclure, bien au contraire, car un pays de pauvreté et d’injustice sera toujours sujet à des crises écologiques ou autres (politiques, religieuses…). Chacun aspire à une amélioration de la qualité de sa vie, somme toute légitime.
Finissons par une phrase d’un grand homme expliquant en bien peu de mots, la finalité du Développement Durable.

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».  Gandhi


Développement durable