Propreté


La Ville de Langeais attache de l’importance à l’entretien des espaces publics.
Afin de profiter de ce cadre de vie agréable il nous faut la contribution de toutes et tous.
• Ne pas polluer nos rivières et cours d’eau.
• Ne pas jeter des déchets sur la voie publique, des poubelles sont à votre disposition dans la ville.
• Respecter les règles de collecte des encombrants ménagers.
• Il est de la responsabilité des propriétaires ou locataires de balayer et déneiger les trottoirs et caniveaux.


Nuisances sonores

Les travaux ou activités bruyantes susceptibles de gêner le voisinage sont autorisés :
• les jours ouvrables : de 8h30 à 12h et de 14h30 à19h30
• le samedi : de 9h à 12h et de 15h à 19h
• le dimanche et les jours fériés : de 10h à 12h.

Trottoir: étroit ou large la voiture est interdite

 
La mesure sur le stationnement très gênant a été mise en vigueur début juillet 2015, pile pour les départs en vacances. Elle est ainsi passée inaperçue pour beaucoup d'entre-vous. Pour preuve, vous êtes encore souvent surpris d'écoper d'une amende pour vous être garé devant chez vous, ou à cheval sur un trottoir, là où jusqu'à hier encore, les agents faisaient preuve de tolérance alors que l'amende n'était "que" de 35 €. Mais ça c'était avant...

Etroit ou large, la voiture n'y a plus sa place

Les mauvaises habitudes peuvent mener la vie dure à votre compte en banque. Car, là encore, vous êtes nombreux à penser, en toute bonne foi, ne gêner personne et n'entraver en aucune manière la circulation en vous garant à cheval sur un trottoir, surtout si l'espace piéton est suffisamment large pour laisser le passage aux poussettes ou aux fauteuils roulants.
 
Et, dès lors, ne pas être verbalisable. Erreur, car la loi ne fait pas dans le détail. Se garer sur un trottoir, même "proprement", est désormais passible d'une amende de 135 €. 
 
Qu'importe sa largeur. A moins d'un vice de forme (le PV ne mentionne pas explicitement l'un des huit motifs de l'infraction), la faute est avérée et non contestable.
A noter : pour les deux-roues, la douloureuse est fixée à 35 € dans ce cas précis.

Arrêt de quelques minutes, tout autant interdit

Ne vous croyez pas non plus à l'abri d'une "prune" parce que vous vous êtes juste arrêté quelques instants. Même si vous êtes resté au volant de votre voiture à passer un coup de fil ou à attendre votre moitié qui retirait du cash au distributeur du coin. Vous étiez loin de penser commettre une quelconque infraction, mais les textes réglementaires ne l'entendent pas de cette oreille.
 
Pas plus que les agents passant à proximité à pied ou en voiture sans même s'arrêter. Ne comptez d'ailleurs pas trop qu'ils se montrent indulgents à votre égard - cela devient plutôt rare de nos jours - ou que, comme avant, ils se contentent de vous faire signe de "déguerpir". Aujourd'hui, ils appliquent souvent à la lettre la loi (article R.417-11 du code de la route) : "Est considéré comme très gênant pour la circulation publique l'arrêt ou le stationnement...