01/03/2021

RIS campagne incivilité3.png
RIS campagne incivilité4.png
RIS campagne incivilité2.png
RIS campagne incivilité.png
Visuels de campagne sur l'incivilité
@ villedelangeais - illustrations S. Hureau

J'aime ma ville et vous ?


Dès le mois de mars à travers 4 illustrations réalisées par Simon Hureau, la Ville de Langeais lance sa campagne de civisme qui s'adresse au citoyen par l’humour et la prévention. L’objectif de cette campagne est d’attirer l’attention sur nos « mauvais comportements », sans stigmatiser de profil particulier, sans mentionner ni les amendes encourues, ni le coût des réparations.

Cette campagne est avant tout un appel à vivre ensemble. Nous avons tous collectivement et individuellement, la responsabilité de la propreté de nos rues et de la sécurité dans notre ville.

Pour appuyer cette campagne, des marquages éphémères au sol apparaissent progressivement dans notre ville avec des inscriptions « Ici commence la Loire » aux abords des évacuations d'eaux pluviales  ou bien « Préservons-nos vies" à proximité des zones sensibles comme les écoles, le marché, les pharmacies... sans oublier le respect de la vitesse en centre ville et dans les quartiers.

C’est l’affaire de tous, et surtout de chacun,  « j’aime ma ville, et vous ? ! »

Marquages éphémères au sol


Ils sont içi et là, ils apparaissent peu à peu et prennent vie dans notre ville. Il s'agit des marquages éphémères au sol.
Une manière plus légère de sensibiliser les Langeaisiens sur trois thèmes : la vitesse en centre-ville (en insistant sur les zones 30 et 50), l’environnement et l’espace public.

Les premiers essais ont été réalisés il y  a une quinzaine de jours à proximité des zones sensibles  écoles, pharmacies, labo, Hall du marché … avec « Préservons nos vies ».
La ville poursuit et complète cette sensibilisation sur le thème de la vitesse et d el'environnement. Les premiers marquages éphémères au sol ont débuté hier, par les Essards, La Rouchouze et Charsay-Les-Bourges.



« Par le dessin, le message passe plus facilement.
Cette communication simple, légère et moderne qu’est le “clean tag” a aussi
le mérite d’être dégradable,
puisque la pluie finit par le gommer »

 William Dhieux, délégué à la communication





IMG_0058.jpeg
FC_20210207_0017.jpeg
FC_20210211_0023.jpg
IMG_0152.jpg